Notre reconnaissance territoriale

L’histoire de l’humanité a été grandement influencée par les contacts interculturels entre individus. Récemment, ces contacts ont trop souvent été basés sur la suprématie blanche, le colonialisme et le capitalisme, alors que des groupes ont abusé et continuent d’abuser de divers moyens pour assurer leur fausse dominance. 

L’histoire de l’humanité est centrée sur les contacts interculturels entre individus. Cependant, ces contacts ont trop souvent été basés sur la suprématie blanche, le colonialisme et le capitalisme, alors que des groupes ont abusé et continuent d’abuser des moyens pour assurer leur fausse dominance. 

C’est le cas ici au Canada (reconnu comme l’île de la Tortue par les peuples autochtones) et à Montréal (Tiohtiá:ke), où la terre a été volée aux autochtones.  Le violent processus de colonisation a entraîné la quasi-destruction de leurs cultures, de leurs langues, de leurs pratiques et, finalement, de leurs modes de vie. Ce génocide perpétré au cours des trois derniers siècles a, à juste titre, détérioré la confiance entre les communautés autochtones et les colons. En tant qu’organisme communautaire, nous reconnaissons qu’il est de notre devoir et de notre responsabilité de poursuivre le processus de réparation avec les nations autochtones. 

 

Nous vivons et travaillons sur les territoires non cédés du peuple Kanien’kehá:ka.  Tiohtiá:ke est historiquement connu comme un lieu de rassemblement pour de nombreuses nations, dont le peuple omàmiwininì ou algonquin, et abrite aujourd’hui une population diversifiée formée d’autochtones et d’autres peuples.  

 

En tant qu’organisme de sécurité alimentaire, nous reconnaissons le rôle inestimable des Kanien’keha:ka dans l’entretien et la protection des terres d’où proviennent nos ressources. Nous reconnaissons également le privilège que nous avons de pouvoir vivre et travailler sur ces terres et nous réalisons que c’est le résultat de l’exploitation des communautés autochtones.  Le travail de décolonisation effectué par le Dépôt n’est qu’un écho du combat des centaines de groupes de Premières nations, d’Inuits et de Métis qui mènent la résistance en cours sur l’île de la Tortue. Nous voulons soutenir cette dissidence en tentant de donner un sens pratique à la décolonisation. 

 

Nous comprenons que la reconnaissance territoriale n’est pas une réconciliation, mais seulement la première étape pour assumer notre responsabilité en tant qu’organisation à majorité blanche et entamer le processus de guérison avec les communautés autochtones. Nous sommes conscients qu’il faudra beaucoup de temps pour établir un lien de confiance, mais c’est un travail qui nous tient à cœur. Nous nous engageons à apprendre ainsi qu’à échanger et transférer des connaissances avec notre communauté à NDG. 

Pour terminer, cette déclaration est un travail en cours et sera révisée chaque année pour refléter notre cheminement continu vers la réconciliation. Le Dépôt a pour objectif de devenir co-résistant, ce qui signifie que nous sommes solidaires des communautés autochtones dans leur résistance à l’oppression grâce à une éducation continue. D’ici là, nous invitons et encourageons notre communauté à s’informer et à nous faire part de ses commentaires.


Reference: https://ehprnh2mwo3.exactdn.com/wp-content/uploads/2021/01/Executive_Summary_English_Web.pdf

Ressources:

  • Native-Land.ca’s territory acknowledgement page
    • Includes a quick intro to territorial acknowledgements, further reading, and a search bar for more information about which nation(s) territory you’re on
  • Montreal Urban Aboriginal Community Strategy Network, Indigenous Ally Toolkit
    • Comprehensive guide on terms to use (or not) and ways to show support
  • Head and Hands, Indigenous Solidarity Statement [scroll down for English]
    • An extensive statement, including their commitments, a land acknowledgement, and links for further reading 
  • Chelsea Vowel, Beyond Territorial Acknowledgements
    • Discusses the purposes land acknowledgements can have and how to do them well (or not). The comments section includes a number of Montreal-based people sharing resources.
      Note: Mona has a book, Indigenous Writes, and is happy to lend out. 
  • Truth and Reconciliation Commission, Calls to Action
    • 94 concrete calls to action coming out of the Truth and Reconciliation hearings, many of which are relevant to our advocacy around health, education, youth, etc.
    • Call to Action #92 lays out specific responsibilities for the private/non-government sector.
  • Life Cycles Project, Vancouver, BC, https://lifecyclesproject.ca/
    • An interesting example of an urban agriculture and good food organization’s land acknowledgement on their website.